«Que tous ceux qui veulent combattre le capitalisme soient solidaires»

Posted on 11 February 2011 by admin

Souleymane Faye s’entretient avec BOUBACAR BUUBA DIOP, un des facilitateurs du comité d’organisation du Forum social mondial de Dakar.

DAKAR, 11 fév (IPS/TerraViva) – Boubacar Buuba Diop, professeur d’histoire à l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar, affirme que la crise économique, financière et écologique actuelle est une conséquence du système capitaliste.Dans une interview avec IPS dans le cadre du Forum social mondial (FSM), Diop estime que le capitalisme, qui est défait par les peuples qui luttent contre son système, est en train de se redéployer pour résister.

Q: Certains accusent le capitalisme d’être à l’origine de la crise économique, financière et écologique mondiale. A votre avis, quel est l’impact du système capitaliste sur la situation financière, économique et écologique du monde?

R: L’ampleur du système capitaliste sur la crise actuelle est réelle. Certaines certitudes ont été ébranlées. Aujourd’hui, on sait que certains pays en Europe expriment la volonté de sortir de la zone euro… On voit que le chômage prend des proportions inquiétantes. La pauvreté et le désarroi, dans les pays en voie de développement comme dans les pays dits riches, sont dans un contexte de crise approfondie, d’où la nécessité de trouver des alternatives.

Q: C’est comme si vous voulez dire que le capitalisme est effectivement à l’origine de cette crise multidimensionnelle?

R: Bien sûr! En Afrique, nous sommes bien placés pour le dire. S’il y a un continent qui a le plus souffert de cette lourde tendance d’exploitation et d’oppression des êtres humains, c’est l’Afrique. Le système a étalé ses tentacules partout. Et, puisqu’il n’y a plus de richesses à exploiter sans que les populations ne réagissent, ce système-là est confronté à des difficultés énormes.

La crise actuelle est une crise du système capitaliste qui a atteint ses limites. On a pensé qu’avec la crise, c’est la fin du système capitaliste et la baisse du profit, mais le capitalisme réussit encore à se redéployer.

Q: A vous entendre parler, on a l’impression que la recherche de solutions consistera à déraciner le système capitaliste.

R: L’essentiel, c’est créer un espace de solidarité. Que tous ceux qui veulent alterner le système capitaliste soient solidaires. Il faut une tendance arc-en-ciel, avec plusieurs tendances et plusieurs vitesses. Que tous ceux qui veulent changer les choses se soutiennent les uns les autres.

C’est cela qui est essentiel.

Q: L’argent aura-t-il un rôle à jouer dans la résolution de la crise?

R: L’argent fait partie, comme les cultures et les technologies de l’information et de la communication, des choses inventées par l’homme. L’être humain peut l’utiliser dans une bonne direction, comme dans une mauvaise direction.

Donc, l’essentiel, c’est suivre les bonnes pratiques et aller vers le bien-être des populations.

C’est cela l’essentiel. L’argent, ça peut faciliter les échanges dans le sens des intérêts des peuples.

(FIN/2011)

Share

Leave a Reply

Advertisement - CAIXA

World Assembly of Migrants
TerraViva - 9 February 2011
TerraViva - 9 February 2011   TerraViva - 8 February 2011   TerraViva - 7 February 2011

Key Global Coverage on IPS NEWS

IPSNews Pictures on www.flickr.com
 

			Nnimmo Bassey - Friends of the Earth, Nigeria   
			Seminar on Migration   
			Traders at the WSF   
 

			The People Need to Take Leadership   
			Representatives from Western Sahara at the WSF   
			WSF attracts global participation   
Multimedia content Partners

Flamme d'Afrique     Panos Institute West Africa

World Social Forum