Categorized | Français, WSF 2011

Les banquiers continuent quand même

Posted on 07 February 2011 by admin

Par Julio Godoy

BERLIN, 7 fév (IPS) – Le Forum économique mondial (FEM) est devenu cette année une plateforme pour les banquiers qui cherchent à réaffirmer leur pouvoir traditionnel. Et une fois encore, c’est devenu un forum – contrairement, et même à l’opposé du Forum social mondial qui a démarré dimanche, 6 février à Dakar, la capitale sénégalaise.

En effet, au FEM de Davos, en Suisse, les effets néfastes de la mondialisation et les conséquences environnementales de la croissance effrénée ont été mis de côté.

“Ce que nous avons vu à Davos, c’est le retour de l’autosatisfaction du monde des entreprises”, a déclaré à IPS, Rainer Falk, expert en mondialisation économique et éditeur du bulletin hebdomadaire d’information basé au Luxembourg ‘World Economy and Development’ (Economie mondiale et le développement).

“Il est clair que malgré ses conséquences désastreuses pour la stabilité internationale et le bien-être commun, l’idée d’un profit à court terme continue d’être le principe économique directeur au FEM et dans la plupart des grandes entreprises”, a indiqué Falk.

Bien que le FEM affirme qu’il est le rassemblement de l’élite économique et politique du monde industrialisé, et en tant que tel de la sagesse mondiale, la vérité embarrassante est qu’il n’a pas prévu la crise financière et économique qui a amené l’économie mondiale au bord de la destruction.

Cette année, le FEM a été de nouveau surpris par les rébellions violentes dans les pays du Maghreb, qui ont conduit au renversement du dictateur tunisien, Zine El Abidine Ben Ali, et la fin imminente du gouvernement de Hosni Moubarak en Egypte.

Malgré ces défauts, le FEM est retourné aux affaires comme d’habitude. Au lieu de faire face aux conséquences d’une économie mondiale déréglementée, et plaider pour des contrôles internationaux sur des activités spéculatives dévastatrices, certains participants à la réunion, dans les Alpes suisses, ont appelé à cesser de “taper sur les banquiers”, comme l’ont indiqué certains des participants.

Par exemple, Jamie Dimon, directeur général de la banque d’investissement, JP Morgan, a affirmé qu’une raclée contre les banquiers “est une chose terrible à faire”. Dimon a expliqué au public à Davos que c’était une “énorme idée erronée” de dire que toutes les banques ont été insolvables au cours de la crise financière actuelle.

“Toutes (les banques d’investissement et sociétés d’investissement) ne sont pas les mêmes, tous les directeurs ne sont pas les mêmes. Nous essayons de faire de notre mieux tous les jours”, a-t-il déclaré.

Dimon, ainsi que pratiquement tous les autres directeurs généraux de grandes banques internationales, se sont également opposés à l’idée d’une réglementation approfondie des marchés financiers. “Je peux reconnaître la nécessité d’opérer des réformes après ce qui s’est passé”, a déclaré Dimon. “Mais dire que nous sommes censés de nous baisser et de l’accepter seulement parce que nous sommes des banques – cela n’est pas juste”.

D’autres banquiers présents au FEM à Davos ont exprimé des inquiétudes selon lesquelles des déficits publics élevés peuvent contribuer à un renouvellement de la crise financière, et ont appelé à des plans d’austérité serrés et à des réductions massives des dépenses publiques.

Le FEM continue également d’ignorer les contraintes que le réchauffement climatique devrait imposer aux activités économiques. Au lieu de donner des incitations aux sources d’énergie innovatrices et d’envisager des modèles économiques alternatifs, les discussions au FEM ont touché la question de l’efficacité écologique seulement de façon marginale.

Falk affirme que le FEM n’a pas pu aborder les questions les plus importantes. “Le FEM s’est contenté de quelques mots sur l’efficacité écologique. Evidemment, la plupart des personnes participant à la réunion à Davos, soit croient encore que le réchauffement climatique peut être arrêté par quelques légères réparations du système, soit répriment cette réalité désastreuse”.

Kerstin Sack, coordinateur allemand du Groupe ATTAC, a déclaré que le FEM n’est pas parvenu à des solutions aux “problèmes urgents de notre époque, tels que la pénurie alimentaire, l’injustice sociale mondiale, et les conflits internationaux sur les matières premières”.

Sack a indiqué que le slogan principal du FEM pour le sommet de cette année était trompeur. Le sommet a eu lieu sous la bannière de ‘Règles communes pour un nouveau monde’. “Mais les gens qui viennent à Davos ne sont pas disposés à accepter des règles valables pour tout le monde”, a-t-il dit à IPS.

Sack a également critiqué les appels lancés par les directeurs généraux des banques et sociétés d’investissement internationales, réunis à Davos, pour réduire sensiblement les déficits publics.

“C’est la limite de l’hypocrisie du monde des entreprises”, a souligné Sack. “Les actuels chefs des entreprises sauvées de la faillite avec l’argent des contribuables appellent maintenant à une réduction des déficits et aux coupures massives des dépenses sociales publiques”.

La futilité du FEM contraste avec l’attention d’autres sommets alternatifs internationaux, tels que le FSM – qui a commencé dimanche, 6 février, à Dakar.

Alors que les participants au FEM sont retournés à leurs activités habituelles, le FSM débattra des thèmes que les directeurs généraux à Davos ont ignorés – la pénurie alimentaire, les changements climatiques et l’approche néolibérale.

(FIN/2011)

Share

Leave a Reply

Advertisement - CAIXA

World Assembly of Migrants
TerraViva - 9 February 2011
TerraViva - 9 February 2011   TerraViva - 8 February 2011   TerraViva - 7 February 2011

Key Global Coverage on IPS NEWS

IPSNews Pictures on www.flickr.com
 

			Nnimmo Bassey - Friends of the Earth, Nigeria   
			Seminar on Migration   
			Traders at the WSF   
 

			The People Need to Take Leadership   
			Representatives from Western Sahara at the WSF   
			WSF attracts global participation   
Multimedia content Partners

Flamme d'Afrique     Panos Institute West Africa

World Social Forum