Lula et Wade, deux discours différents

Posted on 08 February 2011 by admin

Par Koffigan E. Adigbli

DAKAR, 8 fév (IPS/TerraViva) – L’ancien président brésilien Luiz Inácio Lula da Silva a déclaré lundi à Dakar, aux côtés du chef de l’Etat sénégalais, Abdoulaye Wade, que les doctrines libérales imposées aux pays les plus pauvres n’ont plus leur place dans les sociétés modernes.

Ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva. Crédit: Abdullah Vawda/IPS

Ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva. Crédit: Pepe Petos / WSFTV

Lula da Silva, qui intervenait au Forum social mondial (FSM) de Dakar et qui a souvent participé aux rencontres des altermondialistes depuis le premier FSM au Brésil en 2001, a prononcé un discours dans lequel il s’est montré résolument optimiste par rapport aux données économiques actuelles. «L’ordre économique mondial ne sera plus façonné par quelques économies dominantes», soutient-il.

«En Amérique du Sud, mais surtout dans les rues de Tunis et du Caire et de tant d’autres villes africaines, renaît l’espoir d’un monde nouveau. Des millions de personnes sont en mouvement contre la pauvreté à laquelle elles sont soumises, contre la domination des tyrans, contre la soumission de leur pays à la politique des grandes puissances», déclare Lula.

Il a également appelé l’Afrique à prendre conscience de sa force et de l’avenir extraordinaire qui l’attend avec ses 800 millions d’habitants et son territoire immensément riche, qui pourrait lui permettre d’assurer prioritairement son indépendance dans le domaine de la production alimentaire.

«Trop longtemps, les pays riches nous ont considérés comme des périphéries problématiques et dangereuses, mais ceux qui, avec arrogance, donnaient des leçons sur la façon dont nous devions gérer notre économie, n’ont pas été capables d’éviter la crise née au centre du capitalisme mondial», indique-t-il.

De son côté, le président Wade s’est clairement présenté comme un défenseur de l’économie libérale. Il a même révélé qu’il n’était pas d’accord avec les altermondialistes, même s’il partage avec eux l’idée de changer le monde qui, reconnaît-il, va mal.

«Je suis un partisan de l’économie de marché et non de l’économie d’Etat qui a fait faillite partout ou presque dans le monde», déclare-t-il, ajoutant qu’il réclamait depuis longtemps un siège pour l’Afrique au Conseil de sécurité des Nations Unies.

«Si vous qui êtes là, vous aviez soutenu cette idée, l’Afrique serait déjà au Conseil de sécurité. Depuis 2000, je suis votre mouvement et je me pose toujours la question, excusez ma franchise: est-ce que vous avez réussi à changer quelque chose au niveau mondial?», demande-t-il pour chahuter les altermondialistes.

(FIN/2011)

Share

Leave a Reply

Advertisement - CAIXA

World Assembly of Migrants
TerraViva - 9 February 2011
TerraViva - 9 February 2011   TerraViva - 8 February 2011   TerraViva - 7 February 2011

Key Global Coverage on IPS NEWS

IPSNews Pictures on www.flickr.com
 

			Nnimmo Bassey - Friends of the Earth, Nigeria   
			Traders at the WSF   
			Seminar on Migration   
 

			The People Need to Take Leadership   
			WSF attracts global participation   
			Representatives from Western Sahara at the WSF   
Multimedia content Partners

Flamme d'Afrique     Panos Institute West Africa

World Social Forum