Tag Archive | "US Social Forum"

Tags: , , , , ,

La pauvreté n’a pas de frontières

Posted on 05 February 2011 by admin

By Andrea Lunt

Crédit: USSF

Crédit: USSF

NEW YORK, 5 fév (IPS/TerraViva) – C’est la terre de la liberté, des lumières et des hamburgers, où des entrepreneurs audacieux arrivent de toute la planète pour chercher fortune et célébrité. Les Etats-Unis ont été un symbole d’espoir depuis des siècles, mais derrière cette vision de richesse et de merveille, se trouve une histoire souvent inédite.

La sĂ©curitĂ© alimentaire, l’absence des droits Ă  l’eau et le chĂ´mage pouvaient sembler ĂŞtre le genre de problèmes qui relèvent d’un pays en dĂ©veloppement, mais ils sont aussi des problèmes bien prouvĂ©s ici sur la “terre de la libertĂ©”.

Pendant que les organisations de base se préparent pour le Forum social mondial (FSM) de cette année, qui démarre ce samedi 5 février au Sénégal, les ONG américaines exhortent les dirigeants politiques à se souvenir des luttes sociales qui ont lieu à travers le globe, que ce soit dans la banlieue de Détroit (Etats-Unis), ou au sein de la communauté de Dakar, la capitale sénégalaise.

“A certains Ă©gards, il y a dans le monde cette idĂ©e fausse selon laquelle, parce que nous vivons aux Etats-Unis, nous ne sommes pas confrontĂ©s Ă  la pauvretĂ©, mais elle est rĂ©elle, notamment au Michigan”, a dĂ©clarĂ© Oya Amakisi, une activiste social qui participe au FSM cette annĂ©e.

“Nos vies sont très prĂ©caires en ce moment mĂŞme. Un pourcentage Ă©norme de personnes n’en parlent pas, mais il y a des gens en costumes trois pièces qui vivent dans des voitures”, a-t-elle indiquĂ© Ă  IPS.

Amakisi faisait partie des organisateurs du Forum social régional américain (USSF) de l’année dernière, qui a réuni jusqu’à 20.000 participants venus du monde entier pour une conférence de cinq jours à Détroit.

Elle est aussi affiliĂ©e Ă  l’initiative ‘De DĂ©troit Ă  Dakar’ (D2D) qui a Ă©tĂ© lancĂ©e pour mettre en exergue les comparaisons entre les luttes sociales en AmĂ©rique du nord et dans les pays en dĂ©veloppement d’Afrique.

Amakisi a déclaré qu’elle espérait que le prochain FSM serait un lieu où les activistes peuvent se réunir pour partager des expériences et proposer des solutions, pas pour discuter seulement des problèmes.

“Nous voulons vraiment apprendre comment crĂ©er un changement et une transformation effectifs Ă  long terme. Un autre monde est possible…, ceci n’est pas notre seule option; lutter chaque jour n’est pas notre seule option, essayer de comprendre si nous pouvons nous trouver un logement et nourrir nos enfants ne devraient pas ĂŞtre notre seule option”.

“Comment pouvons-nous obtenir les choses essentielles – la nourriture, l’eau, l’abri, le respect, la sĂ©curitĂ©, l’éducation. La seule chose dont nous avons besoin, c’est d’être traitĂ©s comme des ĂŞtres humains et de faire entendre notre voix sur la façon dont on s’occupe de nos vies”.

Participe Ă©galement au FSM de cette annĂ©e un collaborateur ami de D2D, William Copeland de ‘East Michigan Environmental Action Council’ (Conseil d’action environnementale de Michigan de l’est – EMEAC).

En tant que coordonnateur de la jeunesse, Copeland voit tous les jours les luttes auxquelles sont confrontées de nombreuses familles à Détroit, qui était l’une des villes les plus durement touchées par la crise financière mondiale.

Comme la plupart des communautés en Afrique, il a expliqué que les citoyens de Détroit ont été obligés de défendre de pareilles choses comme les droits fonciers, la sécurité alimentaire et l’accès équitable à l’eau.

“Il est quatre Ă  cinq fois plus facile d’avoir un magasin de vins et spiritueux ou un restaurant fast-food que d’avoir n’importe quelle aliments frais nutritifs… en ce moment mĂŞme, les gens cultivent la nourriture sur des terrains abandonnĂ©s et dans des arrière-cours” a-t-il expliquĂ© Ă  IPS. “Il y a Ă©galement beaucoup de luttes sur la propriĂ©tĂ© et l’accès Ă  l’eau”.

A la suite de l’USSF de l’année dernière, des groupes communautaires de Détroit ont lancé de nouveaux programmes visant à résoudre les problèmes sociaux auxquels la ville est confrontée.

Ceux-ci comprennent la ‘Detroit Digital Justice Coalition’ (Coalition pour la justice numĂ©rique de DĂ©troit), qui exploite les mĂ©dias et les moyens de communication pour aider les personnes sans emploi Ă  dĂ©velopper des compĂ©tences entreprenariales, et le ‘Detroit Food Justice Task Force’ (Groupe de travail pour la justice alimentaire de DĂ©troit) qui vise Ă  reconstruire la chaĂ®ne alimentaire de la ville en vue de soutenir plus de fermiers locaux et de fournir un accès plus facile aux aliments sains.

Bien que ces programmes aient autonomisĂ© les citoyens de DĂ©troit, Nunu Kidane, de ‘Priority Africa Network’ (RĂ©seau prioritĂ© Afrique), basĂ© en Californie, a affirmĂ© que la dĂ©lĂ©gation de D2D au FSM voudrait apprendre d’autres modèles de dĂ©veloppement communautaire auprès des collègues activistes du monde entier.

“Des alliances doivent ĂŞtre bâties et la solidaritĂ© doit ĂŞtre bâtie si nous voulons avoir une solution alternative au problème de la pauvretĂ© dans les diffĂ©rentes parties du monde”, a-t-elle soulignĂ©.

“Les gens ont toujours cette idĂ©e selon laquelle l’Afrique est l’endroit nĂ©cessiteux et que nous devrions envoyer de l’argent, envoyer de l’aide. Mais nous essayons de faire le parallèle selon lequel aux Etats-Unis, il y a aussi des poches de pauvretĂ© qui font honte Ă  d’autres pays, et qu’en Afrique, il y a diffĂ©rentes rĂ©gions oĂą les gens sont très riches”, a-t-elle ajoutĂ©.

Le FSM a été lancé au Brésil en 2001 comme un espace apolitique, non-partisan pour un débat d’idées démocratique.

Kidane a indiqué que bien que le forum ait été confronté à des critiques comme un débat creux, il est encore l’une des plus importantes tribunes pour les leaders communautaires de faire entendre leurs voix.

(FIN/2011)

Share

Comments (0)

Tags: , , , , , ,

WSF: Poverty without Borders

Posted on 03 February 2011 by editor

Activists at the opening march of the U.S. Social Forum in Detroit on Jun. 22, 2010. Credit:Courtesy of USSF photo stream

By Andrea Lunt

NEW YORK, Feb 3, 2011 (IPS/TerraViva) – It’s the land of freedom, of bright lights and burgers, where daring entrepreneurs arrive from across the planet in search of fame and fortune. The United States of America – the world’s melting pot – has been a symbol of hope for centuries, but behind this vision of wealth and wonder is a tale often untold.
Continue Reading

Share

Comments (0)

Advertisement - CAIXA

World Assembly of Migrants
TerraViva - 9 February 2011
TerraViva - 9 February 2011   TerraViva - 8 February 2011   TerraViva - 7 February 2011

Key Global Coverage on IPS NEWS

IPSNews Pictures on www.flickr.com
 

			Nnimmo Bassey - Friends of the Earth, Nigeria   
			Seminar on Migration   
			Traders at the WSF   
 

			The People Need to Take Leadership   
			Representatives from Western Sahara at the WSF   
			WSF attracts global participation   
Multimedia content Partners

Flamme d'Afrique     Panos Institute West Africa

World Social Forum