Categorized | Français, WSF 2011

Un espace pour réfléchir aux problèmes du monde

Posted on 06 February 2011 by admin

Par Koffigan E. Adigbli

A Kankurang masquerade joined thousands of marchers in Dakar. Credit: Abdullah Vawda/IPS

A Kankurang masquerade joined thousands of marchers in Dakar. Credit: Abdullah Vawda/IPS

DAKAR, 6 fév (TerraViva) – Une marche dans les rues de la capitale sénégalaise a marqué, dimanche 6 février, l’ouverture du Forum social mondial (FSM). L’Université Cheikh Anta Diop de Dakar a abrité la cérémonie, en présence des responsables politiques du pays et des représentants de la société civile venus de toute la planète.

Regroupant les organisations citoyennes du monde entier, ce forum, qui va durer jusqu’au 11 février, vise à faire le bilan des progrès réalisés au cours des dernières années par l’idée fondatrice selon laquelle un «autre monde est possible». Ensuite, le FSM tentera de définir de nouvelles stratégies de résistance contre l’ordre néolibéral du 21ème siècle, avant de concevoir des alternatives démocratiques populaires.

Khassim Diaw, membre du comité d’organisation du FSM à Dakar, a affirmé que la mobilisation autour de certaines dérives néfastes de la mondialisation financière, a sensiblement transformé la culture politico-économique dominante de ces dernières années. «Les crises récentes du capitalisme poussent aussi à s’interroger plus profondément sur notre civilisation. Afin de continuer à agir efficacement en faveur d’un monde plus juste socialement et plus respectueux de l’environnement, il est nécessaire de repenser le développement des mouvements sociaux et citoyens alternatifs», a-t-il expliqué.

Selon le maire de Dakar, Khalifa Sall, ce forum permettra de trouver des solutions aux incessantes crises qui minent le monde. «Dakar vous ouvre largement les bras. Ici, vous êtes chez vous. Qu’au soir du 11 février prochain, qu’on puisse mettre en place des jalons pour la résolution des différents problèmes politiques, économiques et environnementaux qui minent nos pays», a-t-il déclaré.

Jusqu’au 11 février, quelque 60.000 personnes – intellectuels, syndicalistes, parlementaires, écologistes, représentants d’organisations non gouvernementales (ONG) ou de partis politiques et autres activistes de toutes obédiences – se rencontreront dans la capitale sénégalaise pour débattre des «crises du système et des civilisations» à travers une centaine de table rondes et ateliers de travail consacrés, entre autres, à la justice sociale, au financement solidaire, aux diasporas d’Afrique, au post-colonialisme, à la coopération Sud-Sud, au commerce équitable, au réchauffement climatique, à la protection des peuples autochtones ou encore à la sécurité alimentaire.

Marching at the opening of the World Social Forum. Credit: Abdullah Vawda/IPS

Les événements politiques en Tunisie et en Egypte seront aussi largement débattus. La question des flux migratoires sera abordée en lien avec la Charte mondiale des migrants, initiée en 2006 par des familles de sans papier vivant à Marseille, et officiellement adoptée cette semaine sur l’île de Gorée (Sénégal), qui fut l’un des hauts lieux du commerce des esclaves noirs au 15ème et au 17ème siècles.

Parmi les invités les plus connus du Forum social mondial de Dakar, figurent notamment le chef de l’Etat bolivien Evo Morales, le président du Venezuela, Hugo Chavez, l’ex-président brésilien Ignacio Lula da Silva, et la socialiste française Ségolène Royal, ancienne candidate à l’Elysée. Sont attendus également l’ancien président malien Alpha Omar Konaré, le nouveau président guinéen Alpha Condé, et le président de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping.

Après Nairobi (Kenya) en 2007, c’est la deuxième fois que l’Afrique accueille le Forum social mondial. Bamako (Mali) avait organisé, en 2006, un forum régional, comme d’autres capitales, ailleurs dans le monde.

Le Forum social mondial est né à Seattle (Etats-Unis) en 1999, à la suite de violentes manifestations organisées contre une réunion de l’Organisation mondiale du commerce (OMC). Depuis sa première édition à Porto Alegre (Brésil), en 2001, le FSM a lieu chaque année, généralement à la même période que le Forum économique mondial (FEM) dit Forum de Davos, en Suisse, qui réunit les grands dirigeants politiques et économiques de la planète.

(FIN/2011)

Share

Leave a Reply

Advertisement - CAIXA

World Assembly of Migrants
TerraViva - 9 February 2011
TerraViva - 9 February 2011   TerraViva - 8 February 2011   TerraViva - 7 February 2011

Key Global Coverage on IPS NEWS

IPSNews Pictures on www.flickr.com
 

			Nnimmo Bassey - Friends of the Earth, Nigeria   
			Seminar on Migration   
			Traders at the WSF   
 

			The People Need to Take Leadership   
			Representatives from Western Sahara at the WSF   
			WSF attracts global participation   
Multimedia content Partners

Flamme d'Afrique     Panos Institute West Africa

World Social Forum