Home » Afrique, Developpement, Droits de L'Homme, Economie et Travail, Headlines, Reportage d'Afrique »

AFRIQUE DU SUD: Les progrès sur les OMD remis en cause

    By Chris Stein

    JOHANNESBURG, 1 oct (IPS) – À cinq ans de l’échéance de 2015 pour les Objectifs du millénaire pour le développement (OMD), des groupes de la société civile déclarent que l’Afrique du Sud a fait des progrès sur certains objectifs mais qu’elle a régressé sur d’autres.

    La seule source de revenu de Pal Mfunzana est faite de deux cabanes en tôle ondulée, difficiles à distinguer des nombreuses autres cabanes de Diepsloot, un bidonville très appauvri sur la lisère nord de Johannesburg.Elle loue des logements à deux locataires, faisant entrer chaque mois suffisamment d’argent pour assurer le manger à la maison, mais pas assez pour l’emmener à la clinique locale pour des médicaments contre le diabète. Ses chevilles enflées témoignent de sa maladie non traitée, bien que Mfunzana ait déclaré qu’elle se soigne parfois elle-même en utilisant de l’eau sucrée.Diepsloot a été créé en 1995 lorsque le gouvernement réinstallait ici des gens venant d’ailleurs et entrant dans la ville. Les déménagements ultérieurs ainsi qu’un afflux de personnes désespérées pour le logement l’ont transformé en un bidonville tentaculaire.Sa présence dans la ville la plus riche du pays – du continent- sert d’indicateur malheureux de pauvreté permanente en Afrique du Sud et de la distance à parcourir encore pour réaliser les OMD.Ces huit ambitieux OMD, adoptés par tous les Etats membres des Nations Unies en 2000, visent à lutter contre la pauvreté, la maladie et l’inégalité des sexes.A cinq ans de l’échéance, les chefs d’Etat se sont réunis aux Nations Unies du 20 au 22 septembre pour faire le bilan des progrès vers l’atteinte des objectifs.Dans un article d’opinion paru dans les journaux nationaux le 17 septembre, le président sud-africain Jacob Zuma a déclaré que le pays a fait des progrès sur les objectifs et espère les atteindre tous d’ici à 2015."Le domaine dans lequel nous avons le plus réussi est la facilitation de l’accès universel à l’éducation primaire, un objectif que nous avons atteint avant la date limite de 2015", a déclaré Zuma. "Ceci démontre que nous sommes sur le chemin pour réaliser ou même dépasser cet objectif des OMD".Zuma a également déclaré que le gouvernement a réduit de moitié le nombre de personnes vivant avec moins d’un dollar par jour, et qu’il a beaucoup amélioré l’accès aux soins de santé. (Le président n’a pas participé à la rencontre sur le bilan des OMD à New York; sa présence était nécessaire pour une conférence du parti au pouvoir, qui peut être déterminante pour son avenir politique).En général, le gouvernement a augmenté de façon considérable l’accès à toutes sortes de services depuis 2000, a déclaré Jay Naidoo, président de l’Alliance mondiale pour l’amélioration de la nutrition et ancien ministre chargé de la stratégie initiale du pays pour vaincre l’inégalité héritée de l’apartheid, du programme de reconstruction et du développement.En termes d’accès à l’éducation et aux services de santé et de réponse aux besoins des populations pour l’eau et l’électricité, nous avons beaucoup réussi", a déclaré Naidoo.Quantité versus qualitéMais tandis qu’on a largement augmenté l’accès aux services publics, Naidoo a déclaré que ces services sont en moyenne insuffisamment financés et non performants."Un regard sur l’accès à la santé et à l’éducation par rapport à la qualité de la santé et de l’éducation provoque des conflits, des colères et des ressentiments", a déclaré Naidoo. "Nous avons fait d’énormes progrès dans l’accès à l’éducation mais la plupart de nos écoles en zones rurales ne sont pas fonctionnelles".Naidoo a déclaré que cette disparité est encore manifeste à travers l’écart existant dans la qualité de l’éducation au niveau des écoles publiques situées dans les townships pauvres par rapport à celles situées dans les zones précédemment réservées aux Blancs."Il ne s’agit pas de l’accès, il s’agit de la qualité de l’éducation", a déclaré Naidoo.A Diepsloot, l’analphabétisme domine parmi les élèves qui fréquentent les écoles publiques locales, a déclaré Amanda Blankfield, directrice marketing pour 'MaAfrika Tikkun', une organisation non gouvernementale qui gère le 'Wings of Hope Community Centre' (le centre communautaire des ailes de l’espoir). En plus de la fourniture gratuite de déjeuners, de paquets de vivres et autres services à la communauté locale, le centre conduit des programmes d’études extra scolaires pour aider les élèves à faire leurs devoirs."Les écoles sont là, mais elles ne sont pas très bien construites, les enseignants ne sont pas qualifiés et ces pauvres enfants ne reçoivent pas une éducation", a déclaré Blankfield, ajoutant qu’elle a connu des élèves de 12 ans révolus qui sont incapables de lire ou de faire les simples maths.

    Autres obstaclesOutre l’éducation, la santé et le chômage sont demeurés des préoccupations pour les membres de la société civile concernant l’atteinte des OMD.L’une des questions majeures qui empêchent le pays de réaliser ses objectifs est le taux de chômage, qui tourne actuellement autour de 25 pour cent, a déclaré Elroy Paulus, un directeur de programme de plaidoyer pour une organisation de défense des droits de l’Homme, le 'Black Sash'."Il y a un énorme trou dans la population économiquement viable de l’Afrique du Sud", a déclaré Paulus. "Parmi les personnes âgées de 16 ans à moins de 65 ans, [un grand nombre de] ceux-là sont en chômage chronique, ou quittent [la main d’œuvre] pour veiller sur quelqu’un".Paulus a déclaré que le taux de mortalité infantile du pays a doublé depuis que les objectifs ont été approuvés, pendant que l’espérance de vie totale a baissé."En termes de [santé infantile] et de [santé maternelle], nous avons réellement régressé", a déclaré Paulus.Le taux de la mortalité infantile en hausse est peut être l’OMD le plus difficile à atteindre, à cause du manque de ressources pour la mère, a déclaré Watson Hamunakwadi, le coordonnateur sud-africain de 'Global Call to Action against Poverty' (Appel mondial à l’action contre la pauvreté)."Les mères doivent pouvoir prendre soins d’elles-mêmes", a déclaré Hamunakwadi. "Les mères ont besoin d’éducation pour s’occuper d’elles-mêmes".En outre, le premier objectif du millénaire, réduire de moitié l’extrême pauvreté, est un défi déterminant pour la réalisation de tous les autres OMD, selon Hamunakwadi, et il renforcera ou brisera les efforts pour répondre aux autres objectifs.En travaillant pour l’objectif 1, le gouvernement a eu tendance à trop mettre l’accent sur le libre accès aux services sociaux et à l’emploi temporaire, tels que les projets de construction, comme un moyen d’alléger la pauvreté, a déclaré Hamunakwadi. Mais les emplois temporaires n’offrent aucune compétence professionnelle vendable, offrant peu d’impact économique à long terme.Paulus a déclaré qu’il n’est pas d’accord avec l’actuel rapport du gouvernement sur les progrès réalisés en matière de réduction de la pauvreté."Le gouvernement a certes fait des progrès sur quelques [objectifs]", a déclaré Paulus. "Mais prétendre qu’ils ont atteint la réduction de moitié de la pauvreté, nous trouvons cela peu sincère".

    comment closed

    Tag Cloud

    Africa Centrale Asia/Pacifico Culture, Religion, Sport East Africa Education Energy Global Affairs Orient Peace and conflict Population, Refugies Science, Technologie Southern Africa Spécial Culture,Religion et Genre Travail West Africa