Home » Developpement, Economie et Travail, Environnement, Headlines, Internationale, Politique, Santé »

CLIMAT-FAIM: Le réchauffement menace la sécurité alimentaire plus vite que prévu

    IPS

    BRUXELLES, 17 septembre (IPS) – L'influence de la sécheresse peut, selon une nouvelle étude, déjà être perceptible dès la prochaine décennie dans de nombreuses régions du monde. Des pays comme la Chine, le Pakistan et la Turquie seront durement touchés avec des conséquences importantes sur la sécurité alimentaire dans le monde.

    Durant les dix prochaines années de grandes parties de l'Asie seront confrontées à un risque accru de sécheresse sévère qui aura des conséquences sur la sécurité alimentaire locale et même mondiale. C'est ce qu'indique un nouveau rapport rédigé par des chercheurs de l'Université de Leeds à la demande du Centre britannique pour un avenir à faible intensité carbonique.

    Selon l'enquête, des pays comme la Chine, la Turquie et le Pakistan seront gravement touchés par la sécheresse. Etant donné que ces régions sont les principaux producteurs de blé et de maïs, ce phénomène aura également des conséquences pour le reste du monde.

    Il est prévu que les périodes de sécheresse en Asie de plus de trois mois seront deux fois plus fortes que la période 1990-2005. Ce qui est source d'inquiétude, estime le rapport, parce que la Chine et l'Inde ont non seulement le plus grand nombre d'habitants mais aussi parce qu'elles sont les plus grands producteurs alimentaires en Asie.

    Incidence en 2020

    Cette recherche a été dirigée par Piers Forster de l'Université de Leeds et est basé sur des modèles climatiques de douze centres d'analyses climatiques majeurs dans le monde.

    « Le message pour les décideurs est clair », dit-il. « Cette menace pour la production alimentaire en Asie découlant du changement climatique peut se faire sentir au cours des dix à quinze prochaines années. Compte tenu de la lenteur des progrès qui a eu lieu durant les vingt dernières années jusqu'à la récente Conférence des Nations Unies sur le développement durable (Rio+20), nous ne pouvons plus attendre pour contrer le changement climatique et son incidence sur les défis mondiaux comme la sécurité alimentaire. Des actions immédiates sont nécessaires pour une utilisation plus durable des ressources en eau ».

    « Nous avons commandé cette nouvelle étude car la plupart des études sur la sécurité alimentaire et la sécheresse fixent les défis à l'horizon 2050, ce qui est hors d'atteinte pour la plupart des responsables politiques », a déclaré Jon Price, directeur du Centre britannique. « Notre rapport met en lumière l'impact des changements dès 2020. Nous fournissons la preuve que la sécheresse affecte la production alimentaire à court terme, ce qui signifie que les décideurs ne peuvent plus attendre pour prendre des décisions cruciales. »

    (FIN/IPS/2012)

    comment closed

    Tag Cloud

    Africa Centrale Asia/Pacifico Culture, Religion, Sport East Africa Education Energy Global Affairs Orient Peace and conflict Population, Refugies Science, Technologie Southern Africa Spécial Culture,Religion et Genre Travail West Africa