Home » Economie et Travail, Headlines, Internationale, Politique »

ECONOMIE-BRESIL: Lula plaide pour une réforme du système financier

    MADRID, 20 octobre (IPS) – Une réforme en profondeur du système financier mondial est nécessaire. C’est en tout cas la thèse défendue par l'ancien président brésilien Luiz Inacio Lula da Silva lors de la Conférence mondiale sur la prospérité qui a eu lieu récemment à Madrid.

    Lula a plaidé pour une plus grande transparence dans le système bancaire, un meilleur contrôle financier des grandes entreprises, une lutte plus efficace contre les paradis fiscaux et une meilleure protection des finances publiques.

    « Le monde ne peut pas se permettre d’assister à la fin de l'Union européenne », parce que ce que l’Union a accompli depuis la Seconde Guerre mondiale "fait partie de l'héritage démocratique de l'humanité", a déclaré Lula.

    Il qualifie d’inacceptable que la crise financière grecque, étant donné son faible poids économique, puisse mettre en péril l'existence de l'UE. « C’est comme si mon petit doigt avait suffisamment de poids pour me tuer ».

    Lula envisage deux possibilités pour s’en sortir : soit ce sont les marchés qui dirigent la société ou les conservateurs, ce qui aboutit souvent au même résultat, soit « nous décidons de prendre le pouvoir, nous les citoyens ».

    Luiz Inacio Lula da Silva, qui fut Président du Brésil de 2003 à 2010, assistait à cette conférence en compagnie des ex-Premiers ministres socialistes Gordon Brown (Royaume-Uni) et Felipe González (Espagne). La conférence est une initiative de la Fondation espagnole Ideas dont le but est de mettre les idées progressistes à l'ordre du jour mondial.

    Le candidat socialiste pour les élections espagnoles Alfredo Perez Rubalcaba était également présent lors de l’événement. Il a blâmé la droite pour la crise économique actuelle. D’après lui, le rôle actif de l'Etat est nécessaire « pour garantir la protection sociale, la redistribution et l'emploi en réponse à la détérioration de l'environnement ainsi que pour lutter contre la pauvreté ».

    M. Rubalcaba a peu de chance de gagner les prochaines élections. Tous les sondages indiquent que son adversaire de centre-droit, Mariano Rajoy, remportera le scrutin. Ce dernier estime au contraire que ce sont les socialistes (au pouvoir en Espagne qui sont responsables de la crise.

    (FIN/IPS/2011)

    comment closed

    Tag Cloud

    Africa Centrale Asia/Pacifico Culture, Religion, Sport East Africa Education Energy Global Affairs Orient Peace and conflict Population, Refugies Science, Technologie Southern Africa Spécial Culture,Religion et Genre Travail West Africa