Home » Economie et Travail, Environnement, Headlines, Internationale, Politique »

ENVIRONNEMENT-ECONOMIE: Le Parlement britannique veut interdire le forage pétrolier dans l’Arctique

    IPS

    BRUXELLES, 20 septembre (IPS) – Une commission parlementaire britannique plaide pour une interdiction des forages pétroliers dans l'Arctique. Les risques sont trop grands, selon cette commission, parce que les compagnies pétrolières ne sont pas en mesure de faire face aux risques de fuites.

    Les compagnies pétrolières sont désireuses de percer dans l'Arctique où des stocks importants de pétrole ont été détectés. Shell a déjà commencé des forages exploratoires. Mais les groupes environnementaux mettent en garde contre les dangers de l'extraction du pétrole dans cette grande région sauvage. L'Environmental Audit Committee au Royaume-Uni, composé de députés de différents partis, vient de publier un nouveau rapport qui va dans le même sens que les militants environnementalistes.

    Il n'existe actuellement aucun plan d'urgence pour faire face à un déversement de pétrole comparable à la catastrophe de la plateforme Deepwater Horizon, constate la commission parlementaire. Le forage du pétrole devrait donc être interdit dans cette zone jusqu'à ce que de meilleures mesures de sécurité soient mises en place.

    « Les compagnies pétrolières doivent être honnêtes et admettre que, dans des conditions extrêmement glacées qui existent dans l'Arctique, il est extrêmement difficile de colmater les fuites », précise Joan Walley, président de la commission. « Il n'existe tout simplement pas d'infrastructure nécessaire pour une opération de nettoyage de grande envergure en cas d'accident. De plus, il n'est pas prouvé que les techniques classiques de réparation fonctionnent dans ces circonstances difficiles. »

    Etant donné que les forages ne ​​sont possibles que pendant l'été, au moment où il n'y a relativement que peu de glace dans la région, une fuite au mauvais moment pourrait se révéler catastrophique. « Nous avons des preuves suffisantes qui indiquent qu'en cas de fuite juste avant le rude hiver de l'Arctique, il est possible que la fuite soit irréparable jusqu'au début de l'été prochain. Par conséquent, une telle fuite causera au moins six mois ou plus de déversement continu de pétrole sous la glace, avec des conséquences désastreuses pour l'environnement. »

    (FIN/IPS/2012)

    comment closed

    Tag Cloud

    Africa Centrale Asia/Pacifico Culture, Religion, Sport East Africa Education Energy Global Affairs Orient Peace and conflict Population, Refugies Science, Technologie Southern Africa Spécial Culture,Religion et Genre Travail West Africa