Home » Afrique, Developpement, Economie et Travail, Headlines, Politique, Reportage d'Afrique »

HONDURAS: Hernández déclaré vainqueur des élections

    By Correspondants d'Al Jazeera*

    DOHA, 29 nov (IPS) – Le tribunal électoral du Honduras a déclaré Juan Orlando Hernández vainqueur incontestable des élections présidentielles dans le pays, en dépit de la persistance des allégations de fraude formulées par le candidat de l'opposition.

    Les chiffres provenant des 81,5 pour cent des bureaux de vote dépouillés jusqu’au mercredi donnaient à Hernández, un conservateur, 35,88 pour cent des voix, contre 29,14 pour cent pour sa rivale, Xiomara Castro.

    Le tribunal électoral a indiqué que l’avance d’Hernández était insurmontable.

    "Ces chiffres que nous avons publiés aujourd'hui [28 novembre] indiquent clairement que le vainqueur des élections générales est Juan Orlando Hernández", a déclaré David Matamoros, président du Tribunal suprême électoral.

    "Dans les jours à venir, nous publierons la déclaration officielle, une fois que nous avons ajouté les rapports qui sont nécessaires".

    Castro a accusé le Tribunal suprême électoral d’avoir manipulé 19 pour cent des voix, afin de favoriser Hernández. Sa campagne a appelé à des manifestations massives contre cette fraude présumée.

    "Samedi, nous allons appeler les gens à protester. La victoire du [parti] Libre et de Xiomara [Castro] a été volée, et nous allons le montrer", a déclaré le mari de Castro, l'ex-président Manuel Zelaya, à la radio et télévision Globo.

    Dans un post sur Twitter mardi, Castro a déclaré: "Nous défendrons la volonté du peuple telle qu'elle a été exprimée dans les urnes".

    Un Etat en difficultéLes gouvernements de la Colombie, du Guatemala, du Panama et du Costa Rica ont félicité Hernández pour sa victoire, tandis que le président de gauche du Nicaragua, Daniel Ortega, a également reconnu Hernández comme vainqueur.

    Les tensions étaient vives puisque l'impasse politique s’est répandue dans les rues avec des manifestations d'environ 400 étudiants.

    Mardi, la police a battu et utilisé des gaz lacrymogènes contre environ 800 manifestants pro-

    Castro.

    Environ 100 policiers portant des casques et des équipements anti-émeute ont utilisé des gaz et des matraques pour bastonner ces jeunes manifestants.

    L'affrontement entre Hernández et Castro a créé une nouvelle incertitude dans un pays qui ne s’est pas remis de la violence des gangs, de la pauvreté et des blessures d'un coup d’Etat en 2009 qui a renversé Zelaya de son siège.

    Au Honduras, connu comme l'un des pays les plus meurtriers au monde, les gangs parcourent des quartiers entiers, extorquant les entreprises, petites et grandes. Des cartels de la drogue ont utilisé le Honduras comme un point de transfert pour l'expédition de drogues illégales, en particulier la cocaïne, à partir de l'Amérique du Sud pour les Etats-Unis.

    Le Honduras est le pays le plus pauvre des Amériques après Haïti, la majorité de la population vivant dans la pauvreté.* Publié en vertu d'un accord avec Al Jazeera.

    comment closed

    Tag Cloud

    Africa Centrale Asia/Pacifico Culture, Religion, Sport East Africa Education Energy Global Affairs Orient Peace and conflict Population, Refugies Science, Technologie Southern Africa Spécial Culture,Religion et Genre Travail West Africa