Home » Afrique, Developpement, Droits de L'Homme, Economie et Travail, Headlines, Politique, Reportage d'Afrique »

KENYA: Le pays décidé à repartir avec des médailles

    By Brian Ngugi

    NAIROBI, 4 août (IPS) – Un matin frais au Centre international des sports Moï, à Nairobi, le plus grand centre polyvalent de sport au Kenya, le détenteur du record mondial des 800 mètres, David Rudisha, ressemblait juste à un autre athlète. De sa taille de 1,90 mètre, Rudisha n’est pas petit.

    Mais pendant qu’il s’entraînait avec le champion en titre des Jeux olympiques des 1.500m du Kenya, Asbel Kiprop, 23 ans, et près de deux douzaines des meilleurs athlètes du pays dans un régime strict d’entraînement préolympique, il semblait être tout simplement un autre membre de l'équipe kényane.Mais Rudisha et ses coéquipiers sont loin de la moyenne. L'équipe d'athlétisme de cette nation d'Afrique de l’est participant aux Jeux olympiques d'été de cette année à Londres, est composée de trois champions olympiques et de quatre champions du monde. Rudisha, 23 ans, a été considéré comme un favori potentiel pour battre son propre record du monde des 800m de 1.41.01 lors des jeux.Le magazine 'Vanity Fair' l’a qualifié de "la meilleure star de la piste olympique" qui n’est pas encore découverte. Ce magazine estime que dès qu'il sera sur la piste à Londres, ce coureur du Kenya sera connu dans le monde – tout comme le détenteur du record des Jeux olympiques et de la course de vitesse au monde, Usain Bolt. Toutefois, Rudisha est déjà connu au Kenya, avec les habitants qui le surnomment "Roi David".Toutes les médailles que lui et ses coéquipiers remporteront seront également vraiment des médailles pour le monde en développement, étant donné que l'athlétisme est dominé par les sportifs et sportives du monde développé.Mais quand IPS l’a rencontré après sa séance d’entraînement, il a minimisé l'adoration.Son esprit était plutôt focalisé sur comment remporter l’or.Pendant presque un mois, les athlètes se sont entraînés sans interruption et dans l'isolement, sans l’autorisation des visiteurs. Mais les médias ont eu accès à eux au cours de l'une de leurs dernières séances d’entraînement sur le sol natal avant qu'ils n’embarquent sur un vol pour le Royaume-Uni le 30 juillet. L'équipe avait choisi de rester à une haute altitude aussi longtemps que possible, décidant de ne pas s’entraîner en Angleterre.Cet athlète à la voix douce a déclaré à IPS qu'il était confiant de remporter une médaille d'or au début des Jeux olympiques à Londres."Je ne pense pas que j’y aille pour quelque chose de moins que l'or. C’est ma première participation aux Jeux olympiques. Puisque je suis le détenteur du record mondial et champion du monde, jusqu'à présent, je veux décrocher l'or olympique. C'est la seule médaille qui manque sur mon rayon", a déclaré Rudisha.Il respirait l'optimisme, soutenu par ses bons temps de course de cette année."C'est ma meilleure année déjà et je suis dans la meilleure forme de ma vie. Alors, je veux aller là-bas et gagner", a indiqué Rudisha."Il y a de bons gars là-bas qui ont fait de bons temps cette année, mais je suis confiant parce qu'ils n’ont pas approché ce que j'ai fait cette année. Je suis très confiant, je suis dans ma forme".Il a dit que les esprits dans le camp du Kenya étaient très élevés et que l'équipe espérait remporter un certain nombre de médailles aux Jeux olympiques."Nous espérons de bons résultats, et de bonnes choses qui sortiront de cette compétition", a-t-il ajouté.Le coéquipier Kiprop a déclaré à IPS que le Kenya se vante actuellement de la meilleure équipe de demi-fond, et que le monde devrait s'attendre à ce que son pays rafle toutes les médailles aux 1.500m."Nous avons une équipe très forte pour les 1.500m, avec Silas Kiplagat, Nixon Kiplimo Chepseba et moi – étant les trois meilleurs athlètes au monde pour le moment. Si les choses marchent bien, nous parlerons sûrement d'une rafle dans les 1.500m", a indiqué Kiprop après sa séance d'entraînement.Figurent également dans l'équipe la double championne du monde des 5.000m et 10.000m, Vivian Cheruiyot; la champignonne olympique en titre des 800m, Pamela Jelimo; l'ancienne championne du monde des 800m, Janeth Jepkosgei, et la championne du monde au marathon, Edna Kiplagat.Ezekiel Kemboi est le champion médaillé d'or en titre des Jeux olympiques de la des 3.000m steeple, et Brimin Kipruto est l’actuel champion mondial et olympique des 3000m steeple.Kiprop, en attendant, a minimisé les attentes de battre le record des 1.500m. Il a facilement remporté les 1.500m avec un meilleur temps au monde de 3.28.88 au 'Meeting Herculis' à Monaco en juillet."Pour le moment, je pense que la première priorité est de gagner une médaille d'or olympique, et nous verrons ensuite quand il faut attaquer le record. Si ce n'est pas cette année, peut-être l'année prochaine", a-t-il déclaré.Jepkosgei, médaillée d'argent des 800m féminins aux Jeux olympiques, veut ramener au pays une médaille d'or.Elle a dit que son objectif principal était d’aller à la finale des 800m."Evidemment, je veux être sur le podium. Les 800m constituent une course tactique, mais je suis préparée pour cela", a-t-elle indiqué à IPS.

    comment closed

    Tag Cloud

    Africa Centrale Asia/Pacifico Culture, Religion, Sport East Africa Education Energy Global Affairs Orient Peace and conflict Population, Refugies Science, Technologie Southern Africa Spécial Culture,Religion et Genre Travail West Africa