Home » Amerique du Nord, Droits de L'Homme, Economie et Travail, Headlines, Internationale, Politique »

MIGRATION-ETATS-UNIS: Les Américains veulent expulser au moins 400.000 illégaux par an

    NEW YORK, 03 avril (IPS) – Les Etats-Unis comptent pour cette année comptable expulser au moins 400.000 migrants du pays. C’est ce qu’indique une note officielle et l’information a été confirmée par un haut fonctionnaire de l’administration américaine. Les organisations de défense des étrangers réagissent avec colère face à cet objectif.

    Une référence à cette nouvelle approche se trouve dans une note officielle rédigée par James Chaparro, directeur des opérations de détentions et de renvois (DRO) du ministère américain de l'Intérieur. Chaparro demande à ses collaborateurs du DRO de chasser le plus de personnes en séjour illégal à travers le pays pour atteindre le nombre d'expulsions fixé.

    L’organisation de défense des droits fondamentaux, l'American Civil Liberties Union ainsi d'un certain nombre d'autres organisations de défense des étrangers ont immédiatement demandé une rencontre avec le secrétaire d'Etat John Morton. Morton a nié qu'il y aurait un quelconque quota fixé sur le nombre d'expulsions, mais il a confirmé que l'objectif de cette année est d’expulser plus d’étrangers illégaux et criminels. L'année dernière, les Etats-Unis ont expulsé 387.000 étrangers mais ce nombre va sérieusement augmenter, selon Morton, parce que les services d’expulsion ont reçu plus de fonds cette année.

    Plus rapide
    Morton a récemment déclaré devant le Congrès américain que son ministère allait tenter de raccourcir les délais de détention d'immigrés illégaux.

    Selon le secrétaire d'Etat "il y aurait des mesures pour réduire le séjour moyen de 33,5 jours de détention avant expulsion à 28 jours d’ici à 2011." Cette détention serait nécessaire parce qu’il conviendrait d’abord d’identifier si les étrangers illégaux ont commis un quelconque crime.

    Selon l'American Civil Liberties Union, cette nouvelle approche de quotas serait en contradiction avec les assurances réitérées par la ministre en charge de la Sécurité intérieure Janet Napolitano que les changements dans la politique d’expulsion avaient comme priorité d’éliminer les dangereux criminels parmi les populations étrangères. L'organisation de défense des droits fondamentaux met en garde les autorités que de tels objectifs quantitatifs pourraient facilement aboutir à des abus.

    "Le succès des expulsions ne peut être mesuré par le nombre de personnes expulsées", estime Mary Giovagnoli, directeur de l'organisation non gouvernementale Centre pour la politique migratoire. D’autres groupes de migrants demandent carrément la démission du secrétaire d’Etat John Morton.

    (FIN/IPS/2010)

    comment closed

    Tag Cloud

    Africa Centrale Asia/Pacifico Culture, Religion, Sport East Africa Education Energy Global Affairs Orient Peace and conflict Population, Refugies Science, Technologie Southern Africa Spécial Culture,Religion et Genre Travail West Africa