Home » Afrique, Developpement, Headlines, Reportage d'Afrique, Santé »

PROCHE-ORIENT: Israël, équipé par les Etats-Unis, pourrait écraser les Palestiniens

    By Une analyse de Thalif Deen

    NATIONS UNIES, 25 juil (IPS) – La puissance de feu écrasante d’Israël exercée sur le groupe militant palestinien Hamas dans la bataille en cours à Gaza est rappelle peut-être la guerre d'indépendance d’Algérie (1954-1962) lorsque la France, la puissance coloniale, a utilisé sa force militaire largement supérieure pour contre-attaquer les insurgés avec une férocité brutale.

    Alors que la France était accusée d'utiliser sa force aérienne pour bombarder au napalm les civils dans la campagne, les Algériens étaient accusés d'avoir utilisé des bombes fabriquées à la main cachées dans les sacs à main des femmes et laissées subrepticement dans des cafés, restaurants et lieux publics fréquentés par les Français.

    Dans l'une des scènes mémorables dans le classique cinématographique de 1967 intitulé "La Bataille d'Alger", un leader menotté du Front de libération nationale (FLN), Ben M'Hidi, est amené devant un groupe de journalistes très partisans de la France pour interrogatoire.

    L’un des journalistes demande à M'Hidi: "Ne pensez-vous pas qu'il est un peu lâche d'utiliser les sacs à main et les paniers des femmes pour transporter des engins explosifs qui tuent tant de gens innocents?".

    L'insurgé algérien réplique avec la même brusquerie: "Et ça ne vous semble-t-il pas encore plus lâche de larguer des bombes au napalm sur des villages non armés, afin qu'il y ait mille fois plus de victimes innocentes?".

    Puis il délivre cette punchline dévastatrice: "Bien sûr, si nous avions les avions de chasse, il nous serait beaucoup plus facile. Donnez-nous vos bombardiers, et vous pouvez avoir nos sacs à main et nos paniers".

    Dans le conflit actuel à Gaza, un renversement des rôles verrait Hamas armé d'avions de chasse, de missiles air-sol et de chars de combat, tandis que les Israéliens riposteraient seulement avec des roquettes artisanales.

    Mais en réalité, ce qui se passe à Gaza est un Hamas totalement surpassé et devancé combattant un pays ayant l'une des machines militaires les plus redoutables et les plus sophistiquées au monde, dont les équipements modernes sont gratuitement fournis – en vertu du soi-disant "Financement militaire étranger (FMF)"- par les Etats-Unis.

    Selon les derniers chiffres, le conflit de deux semaines a coûté la vie à plus de 620 Palestiniens, essentiellement des civils, y compris plus de 230 femmes et enfants, et plus de 3.700 blessés, tandis que le nombre de morts côté Israël est de 27 soldats et deux civils.

    Parlant du déséquilibre militaire, Dr James E. Jennings, président de 'Conscience International' et directeur exécutif de 'U.

    S. Academics for Peace' (Universitaires américains pour la paix), a déclaré à IPS: "A moins que vous ayez été dans la rue face aux troupes israéliennes à Gaza, ou en train de dormir sur le sol sous une attaque aérienne israélienne, comme je l'ai fait plusieurs fois en apportant de l’aide en 1989, 2000 et en 2009, il est impossible d'imaginer la disproportion totale de la puissance dans ce conflit".

    "J'ai vu des garçons qui s'enfuyaient simplement abattus dans le dos par des soldats israéliens avec des Uzi [des mitraillettes] et habillés en vêtements pare-balle, et en 2009 et 2012 à Rafah j’ai été témoin de la supériorité technologique d'Israël dans la coordination des ordinateurs sophistiqués, des drones et des F-15 ayant un effet dévastateur", a-t-il indiqué.

    Les frappes répétées de missiles ciblaient apparemment les jeunes qui se démerdaient dans des tunnels comme des rats pour apporter de la nourriture et des médicaments à la population piégée, mais touchaient souvent des civils sans défense qui fuyaient les bombardements aussi, a expliqué Jennings.

    Il a également souligné qu’en termes de déséquilibre dans le nombre de victimes de cette soi-disant "guerre", les statistiques parlent d'elles-mêmes. Cependant, les chiffres sur une page ne rendent pas justice à la réalité de près.

    "Dans mon travail, j'ai visité des femmes et enfants blessés dans les hôpitaux de Rafah et de Gaza et aidé à transporter les corps des personnes mortes pour être enterrés", a déclaré Jennings.

    Lorsque les capacités militaires sont aussi asymétriques, a-t-il indiqué, tirer sur des poissons dans un tonneau est la meilleure analogie.

    Quant aux roquettes Qassam, en grande partie artisanales, lancées par le Hamas, leur inefficacité est évidente dans les résultats statistiques: plus de 2.000 lancées, avec seulement deux civils malchanceux tués du côté israélien.

    "C'est beaucoup moins que les huit Américains accidentellement tués l'année dernière [2013] par des roquettes de célébration le 4 juillet", a souligné Jennings.

    Les milliards de dollars en armes américaines sophistiquées achetées par Israël sont sous des subventions du FMF non remboursables, selon les analystes de la défense.

    Israël est actuellement le bénéficiaire d’un paquet d’aide militaire de 30 milliards de dollars US sur 10 ans, de 2009 à 2018.

    Et selon 'Congressional Research Service' (CRS), Israël est aussi le plus grand bénéficiaire du FMF, et d’ici à 2015, ces subventions représenteront environ 55 pour cent de tous les investissements américains à travers le monde, et représenteront environ 23 à 25 pour cent du budget annuel de la défense d’Israël.

    Nicole Auger, une analyste militaire qui couvre le Moyen-Orient et l’Afrique à 'Forecast International', un leader dans les renseignements et l'industrie de prévision du marché de la défense, a déclaré à IPS qu’Israël importe pratiquement toutes ses armes des Etats-Unis – et cela est composé en grande partie des équipements sophistiqués qu’elle ne produit pas localement, ou d'équipements qu'il juge plus convenables d'acheter avec un financement de l'aide américaine.

    Elle a indiqué que malgré une proposition de changement dans l'accent pour passer de la puissance aérienne et navale à la force au sol, Israël continue d'accorder la priorité au maintien de la supériorité aérienne sur tous ses voisins de la région.

    L'accent mis sur la suprématie aérienne et la capacité de frappe a entraîné une commande supplémentaire d’avions de chasse F-15I pour servir de chasseurs principaux jusqu'à ce que le 'F-35 Joint Strike Fighter' (chasseur bombardier F-35) soit mis en service avec l'Armée de l'air israélienne (IAF), a-t-elle indiqué.

    Avec ses 25 F-15I (Ra'ams) de frappe de longue portée, l'IAF dispose également de 102 F-16 (Soufas) de combat à rôles multiples achetés dans le cadre du programme 'Peace Marble V' en 1999 (50 plates-formes) et en 2001 (l’option pour 52 autres avions), a expliqué Auger.

    Les jets F-15I et F-16I, dont certains sont utilisés dans les bombardements aériens à Gaza, sont des versions fabriquées sur commande des chasseurs américains adaptés aux besoins spécifiques d’Israël.

    L'arsenal militaire d'Israël comprend aussi des dizaines d’hélicoptères d'attaque.

    comment closed

    Tag Cloud

    Africa Centrale Asia/Pacifico Culture, Religion, Sport East Africa Education Energy Global Affairs Orient Peace and conflict Population, Refugies Science, Technologie Southern Africa Spécial Culture,Religion et Genre Travail West Africa