Home » Afrique, Developpement, Droits de L'Homme, Economie et Travail, Headlines, Politique, Reportage d'Afrique »

Q&R: Le changement climatique au cœur du modèle de développement de Cuba

    By Ivet González

    LA HAVANE, 30 mars (IPS) – Chacune des 168 municipalités de Cuba est confronté au défi de concevoir son propre développement stratégique qui, autant que le progrès économique et social, minimise l'impact des conditions météorologiques extrêmes et d’autres problèmes causés par le réchauffement de la planète.

    "L’on ne peut pas entreprendre un processus d’actualisation du modèle sans tenir compte de l'état variable du climat et de la réduction des risques", et il sera plus efficace si cela provient d'une réflexion collective et des capacités de chaque communauté dans cette île des Caraïbes, a expliqué à IPS, Ricardo Berriz, du Centre public des études sur le développement local (CEDEL).

    Selon ce spécialiste et éducateur de 57 ans des questions environnementales, la réforme en cours vise à renforcer les capacités des gouvernements locaux sur les plans juridique, économique et opérationnel, un projet qui "offre une ouverture et des défis" en termes de progrès, ainsi que d'atténuation et d'adaptation aux changements climatiques.

    Berriz, qui participe également à des initiatives régionales connexes, a parlé des changements locaux, de leur potentiel, ainsi que des difficultés impliquant l'environnement, les citoyens et l'économie.

    Voici quelques extraits de l’interview:Q: Quels types d’insuffisances favorisent-ils des changements économiques et sociaux pour le développement local?R: La modernisation du modèle socioéconomique cubain offre plus d’opportunités, conduisant à l'autonomisation (des communautés) locales et des citoyens, et cela est susceptible de se poursuivre. Aujourd'hui, il y a des processus en cours qui décentralisent, qui accordent plus d'autorité et des pouvoirs de décision aux municipalités de développer leur propre système juridique.

    Maintenant, elles ont l’opportunité de décider de la façon de concevoir leur propre développement et tout le monde doit s'accorder sur une stratégie pour minimiser les dégâts causés par les catastrophes. Si une zone affiche son potentiel économique sans tenir compte de la réduction des risques, cela peut compromettre l'effort de plusieurs années.

    Ce projet commence maintenant et gagnera lentement le cadre juridique, les institutions, les conceptions et les modes de participation appropriés. Il aura des traits nationaux, mais chaque localité présentera ses différences en fonction de sa culture, de sa géographie et de ses activités productives, entre autres.

    Q: Quels sont les risques généraux auxquels elles sont confrontées et comment leurs caractéristiques sont-elles influencées?R: En général, le développement municipal est compromis par la montée des nivaux de la mer et la survenue d'événements météorologiques extrêmes, tels que les orages, les vents et des sécheresses plus intenses, causés par le réchauffement de la planète.

    Une autre conséquence, ce sont les effets sur la santé humaine, avec l'apparition de maladies inconnues, ainsi que la virulence et une prévalence plus grande de certaines qui étaient sous contrôle dans le passé.

    Etant une île, Cuba possède plusieurs municipalités côtières, plus exposées à d'autres problèmes environnementaux, tels que la dégradation des zones côtières et la perte des mangroves. Dans 50 à 100 ans, il y aura des zones proches de la mer qui perdront de grandes superficies de terre, aujourd’hui destinées à la production ou au logement.

    En outre, les municipalités montagneuses ont des écosystèmes qui sont vulnérables à la dégradation du sol, qui est intensifiée par les pentes et la déforestation. Celles-ci sont affectées par des facteurs démographiques, tels qu’une faible densité de population, qui est sur une tendance à la baisse.

    D'autres municipalités disposent de zones de biodiversité unique, qui ont besoin d’une protection spéciale. Dans celles ayant de grandes agglomérations urbaines, des événements comme les ouragans causent de grandes complications. La plupart des districts cubains ont une grande production agricole et, par conséquent, ils doivent sauvegarder cette activité vulnérable.

    Q: De quelle base les gouvernements locaux disposent-ils pour concevoir des stratégies de développement durable dans le contexte des changements climatiques?R: Dans la plupart des municipalités, il existe un centre de gestion pour la réduction des risques, doté de capital humain, qui va progressivement intégrer les capacités technologiques pour générer des informations et identifier les connaissances et les compétences.

    Grâce à cela, les municipalités prennent les décisions dans le court, moyen et long terme. Par exemple, elles ont fourni des plans d'inondations sur leur territoire, qui jusqu'à récemment n'existaient pas.

    Elles introduisent des systèmes d'alerte précoce à cette échelle, même dans les conseils populaires (des structures gouvernementales au niveau des quartiers et petites villes) qui en ont besoin, en raison de la survenance d'événements graves au niveau local.

    Les préparatifs pour faire face aux changements climatiques s'étendent sur plusieurs années, avec des travaux très intenses au cours des deux dernières décennies. Cuba dispose d'un système civil de défense très efficace et articulé, impliquant tous les secteurs de la population et les autorités.

    Cependant, les concepts changent. Maintenant, il ne s'agit pas seulement de faire face à la catastrophe, mais de réduire graduellement les vulnérabilités, de diminuer les risques vécus actuellement, depuis les systèmes de production jusqu’à la santé humaine en passant par la nature. Il est également nécessaire d'élaborer et d'examiner des scénarios futurs.

    comment closed

    Tag Cloud

    Africa Centrale Asia/Pacifico Culture, Religion, Sport East Africa Education Energy Global Affairs Orient Peace and conflict Population, Refugies Science, Technologie Southern Africa Spécial Culture,Religion et Genre Travail West Africa