Home » Afrique, Developpement, Droits de L'Homme, Economie et Travail, Headlines, Politique, Reportage d'Afrique »

RD CONGO: Une épidémie de rougeole fait des victimes au Maniema

    By Emmanuel Chaco

    KINSHASA, 14 mai (IPS) – Les localités de Kibombo et Kindu à elles seules ont déjà enregistré plus de 3.000 cas de rougeole en trois mois seulement, dans la province du Maniema, dans l’est de la République démocratique du Congo (RDC), selon des sources médicales.

    Les statistiques provinciales parvenues à IPS indiquent que depuis la mi-avril 2011, cette épidémie a causé plus de 15 morts enregistrés dans les centres de santé et trois à quatre fois plus de décès dans des domiciles où des familles n’ont pas pu amener leurs malades vers des centres médicaux.«Les villages situés en amont du fleuve Congo sont les plus touchés par la rougeole», affirme Théo Katako, médecin-chef par intérim de l’inspection provinciale du ministère de la Santé publique. «Entre-temps, la province n’a pu organiser de campagne de vaccinations que contre la polio faute de moyens nécessaires pour s’attaquer à ces deux épidémies à la fois».«Les décès à domicile causés par la rougeole pourraient aller jusqu’à plus de 60 pour le seul mois d’avril, faute de moyens notamment pour les familles d’amener leurs malades à l’hôpital et à cause de l’éloignement des formations médicales», déclare Germain Musombo, membre de la société civile du Maniema.«La crainte est d’autant grande que la campagne de vaccination contre la rougeole, prévue pour la semaine dernière, n’a pu être organisée pour des raisons que personne ne nous a données, affirme, pleurante, Julie Bibi Bin Kito, une petite commerçante et mère d’un enfant de six ans décédé de rougeole la semaine dernière. «Nous qui n’avons pas d’argent allions profiter de ces vaccinations pour protéger la vie de nos enfants».

    Elle a dit à IPS que «l’hôpital le plus proche de la maison se trouve à quatre heures de marche. Elle n’a pas de véhicule et cet hôpital exige aux patients d’acheter des fiches médicales avant que les soins leur soient administrés» alors qu’elle et son mari n’avaient «rien le soir du décès de l’enfant».«La question de la pauvreté est cruciale dans toute la province de Maniema», déclare Musombo. «La grande majorité de la population vit du riz et des feuilles de manioc produits dans de petits potagers entretenus à domicile par des familles. Il y a aussi le fait que la province est enclavée et ne favorise aucun échange commercial avec le reste du pays», ajoute-t-il.Par ailleurs, souligne-t-il, «L’accès à l’eau potable et à l’électricité fait cruellement défaut dans l’ensemble de la province». Selon des statistiques de la direction provinciale de la Société nationale d’électricité, «sur une population estimée à deux millions d’habitants, environ 52.000 personnes, soit seulement 2,6 pour cent, ont accès à l’énergie électrique au Maniema».

    «Avec les conditions de vie de l’ensemble de la population, il y a de quoi s’alarmer…», souligne Bila Omari, coordinateur du Bureau 4 chargé des questions épidémiologique à l'inspection provinciale de la santé publique du Maniema.Selon Bila, «Les autorités provinciales ont déjà élaboré des schémas de sortie et de prévention de nouveaux cas, qui sont évalués à 180.000 dollars américains. Mais il manque encore cruellement de moyens financiers pour les exécuter. Le budget provincial ne permet pas d’envisager une intervention urgente à cause de sa modicité».Dr Benoît Kebela Ilunga, directeur de la lutte contre la rougeole au ministère de la Santé publique, a déclaré à IPS: «Le gouvernement a lancé depuis quelques semaines une campagne de sensibilisation de la population, et particulièrement des familles, sur la nécessité de faire vacciner les enfants de six à 59 mois et de les amener de temps en temps suivre une vaccination de routine».

    Il a ajouté que «le gouvernement a aussi renforcé la surveillance de nouveaux cas en vue de la stabilisation de la tendance actuelle de la rougeole».«Heureusement que la province bénéficie de l’appui de l’UNICEF (Fonds des Nations Unies pour l’enfance) et d’autres organisations internationales humanitaires comme Médecins sans frontières/France», souligne Bila. «Il est possible que des séances de vaccinations contre la rougeole soient organisées avant le 15 mai puisque les partenaires du ministère disposent déjà des vaccins nécessaires».

    Pendant que la province du Maniema s’en sort difficilement des épidémies de rougeole et de polio, des organisations non gouvernementales font état de 80 autres cas de rougeole dans le territoire de Bukama, dans la province du Katanga, dans le sud-est de la RDC.

    comment closed

    Tag Cloud

    Africa Centrale Asia/Pacifico Culture, Religion, Sport East Africa Education Energy Global Affairs Orient Peace and conflict Population, Refugies Science, Technologie Southern Africa Spécial Culture,Religion et Genre Travail West Africa