Home » Afrique, Developpement, Droits de L'Homme, Headlines, Politique, Reportage d'Afrique »

ZIMBABWE: Des bibliothèques mobiles pour promouvoir l’alphabétisation

    By Ignatius Banda

    BULAWAYO, 16 avr (IPS) – A travers le Zimbabwe, la crise économique et politique a obligé les écoliers à se débrouiller sans livres ni mobilier scolaire, ni enseignants – les bases d'un environnement propice à l'apprentissage. Ces apprenants ne peuvent pas aller dans les bibliothèques, alors celles-ci sont allées vers eux.

    Ces dernières années, les écoles rurales du Zimbabwe sont devenues célèbres pour leur sous-financement et leur état de délabrement. Depuis deux décennies, des bibliothèques mobiles ont constitué une partie cruciale dans l'encouragement à la culture de la lecture et la promotion de l'alphabétisation dans des endroits difficiles d’accès.

    Ces bibliothèques tirées par des ânes ont permis de relever les niveaux d'alphabétisation au Zimbabwe selon Sylvester Nkomo, un directeur en poste à Inyati, une localité située à environ 60 kilomètres au nord-ouest de Bulawayo.

    "C'est quelque chose dont je ne pouvais pas imaginer le démarrage, mais depuis que je suis ici – pendant ces dix dernières années – ces bibliothèques mobiles ont créé quelque chose que les écoles n'auraient pas réussi seules", a déclaré Nkomo à IPS.

    "Ces bibliothèques ont tenté de renverser ce que d’autres personnes ont par le passé considéré comme un manque généralisé d'intérêt pour les livres chez les écoliers des zones rurales, puisque bon nombre ne vont même pas à l'école", a-t-il indiqué.

    Tirer le meilleur des ressources minimales

    Le Programme de développement des bibliothèques rurales et des ressources (RLRDP), une organisation non gouvernementale (ONG) communautaire, s’approvisionne en livres avec l'aide de partenaires étrangers, explique le bibliothécaire, Thobani Gasela.

    "Le gouvernement a cessé de fournir des livres aux écoles il y a longtemps et il faut imaginer ce que serait la situation dans les écoles rurales en l'absence de ces bibliothèques mobiles", a ajouté Gasela.

    "Les enfants ont accès aux livres jusque dans les zones rurales les plus reculées et cela a contribué à entretenir une culture de la lecture qui est encore difficile à encourager dans les écoles urbaines, où les enfants jouissent de l'avantage de lire à la lumière électrique", affirme ce bibliothécaire.

    Après l'indépendance en 1980, le Zimbabwe a réalisé une augmentation exponentielle des niveaux d’alphabétisation puisque le nouveau gouvernement avait investi massivement dans l'éducation. Le pays se vante du niveau d'alphabétisation le plus élevé en Afrique, en 2010 atteignant 92 pour cent, selon le Programme des Nations Unies pour le développement.

    Cela représentait une augmentation à partir de 85 pour cent en 2000, bien que le secteur de l'éducation prenne un coup de la crise politique et économique du pays.

    Une partie du crédit est due aux bibliothèques mobiles tirées par des ânes, qui ont fait leur entrée en 1990, et ont aidé à développer l'alphabétisation en milieu rural et à atteindre les zones reculées, coupées par de mauvaises routes et la réticence des enseignants qualifiés à servir dans les endroits où des aménagements de base comme l'électricité et l'eau courante font défaut.

    Tito Sibanda, un étudiant de première année à l'Université nationale des sciences et technologie de Bulawayo, a de bons souvenirs des bibliothèques mobiles.

    "Pour beaucoup d'entre nous qui ont grandi dans les zones rurales, ces bibliothèques ont offert la seule possibilité d'accéder aux livres, puisque nous ne pouvions pas aller dans les bibliothèques de la ville de Bulawayo", a déclaré Sibanda.

    "Je pense qu'elles ont aidé parce que quand vous affichiez un intérêt pour la lecture, les enseignants vous encourageaient à élargir votre lecture. C’était généralement difficile d'apprendre dans une école rurale, mais lorsque vous êtes au stade de l’université, vous n’êtes pas conscients du chemin difficile que certains d’entre nous ont parcouru".

    Alphabétisation tout-terrain

    Obadiah Moyo, le coordonnateur du RLRDP, dit que les chariots mobiles tirés par des ânes et des bicyclettes de livraison de livres fournissent un service d’extension de terrain dans les zones difficiles d’accès.

    "Les enfants constituent la majorité des usagers des bibliothèques dans les zones rurales", souligne Moyo.

    Les bibliothèques mobiles offrent plus que seulement des livres aujourd’hui, avec des panneaux solaires sur le toit de chaque chariot.

    "Les chariots tirés par des ânes sont également connectés à des installations d'énergie solaire renouvelable, équipées de télévision et de radio, qui facilitent la lecture de bandes vidéo éducatives, de cassettes audio et de disques compacts à partir des chariots mobiles", explique Moyo.

    Selon 'Book Aid International', une ONG basée en Grande-Bretagne, un manque d'accès aux ressources éducatives, qui visent à promouvoir l'alphabétisation dans des pays en développement comme le Zimbabwe, pourrait signifier que les pays ratent leurs Objectifs du millénaire pour le développement sur la réalisation de l’accès à l'éducation primaire universelle.

    Le ministre zimbabwéen de l'Education et de la Culture, David Coltart, a annoncé l’engagement de réhabiliter les bibliothèques des écoles rurales du pays; mais il reste un défi majeur puisque les services sociaux essentiels du Zimbabwe demeurent largement sous-financés.

    Pour des milliers d'enfants éparpillés autour des écoles rurales pauvres, les bibliothèques mobiles tirées par des ânes constituent une corde de sécurité pour l'apprentissage.

    comment closed

    Tag Cloud

    Africa Centrale Asia/Pacifico Culture, Religion, Sport East Africa Education Energy Global Affairs Orient Peace and conflict Population, Refugies Science, Technologie Southern Africa Spécial Culture,Religion et Genre Travail West Africa